You are currently viewing À la découverte du métier de verrier et création d’un restaurant éphémère sur la transparence

À la découverte du métier de verrier et création d’un restaurant éphémère sur la transparence

Les élèves de Terminale C&S en HCR et les THRB du Lycée des Métiers Camille Claudel de Mantes la Ville ont eu l’occasion de passer de la théorie à la pratique en découvrant le métier de verrier à Soisy sur École en Seine et Marne.

Tout a commencé en septembre, quand 2022 a été proclamée journée internationale du verre.

Nous nous sommes emparés de cette thématique comme base de chef d’œuvre avec ces deux classes, grâce au partenariat avec le MAD de Paris. (Consultez l’article à ce sujet).

Nous avons visité le musée et avons participé à des ateliers créatifs sur les différents effets de textures et matières du verre.

Par ailleurs, tout au long de l’année nous avons développé différentes notions :

  • – vocabulaire lié au verre,

  • – étude des matières et matériaux transparents,

  • – différence entre verre et cristal,

  • – histoire du verre,

  • – manufactures françaises de Saint Louis et Baccarat,

  • – conte et féerie, étude des publicités de flacons de parfums Nina Ricci/ Lolita Lempicka (pomme, fruit défendu),

  • – lecture et étude du conte pour enfants Le souffleur de rêves de Bernard Villiot,

  • – découverte d’artistes : Pierre Soulage /Jeremy Marxell Wintrebert /Emile Gallé, René Lalique, Antonin Daum.

  • – entreprises Pyrex, Duralex.

Le lundi 17 avril, comme finalisation du chef d’œuvre sur la transparence, les élèves ont créé et installé au restaurant d’application une mise en scène et un décor éphémères :

des vitraux comme à Conques réalisés à partir de protège cahiers et stylisés avec le vocabulaire découvert, 

des verres aux motifs et couleurs personnalisées créés individuellement,

une fresque de bulles d’encre et de savon soufflées à la paille comme fait l’artisan verrier dans sa canne à vent,

des bouteilles recyclées et habillées de robes de papier dentelle pour renforcer les contrastes, des nappes en papier bulle, des fleurs en scotch, des plastiques et verres suspendus comme s’ils flottaient en apesanteur, une entrée du restaurant comme une inauguration où pour vivre l’expérience il est nécessaire de couper le ruban « fragile ».

En guise de conclusion du projet, nous sommes allés à la rencontre d’un souffleur de verre Frédéric Allary à Soisy sur École afin de le voir travailler dans sa Verrerie d’art familiale. Les élèves l’ont questionné sur ses outils, son métier et ont pu voir avec émerveillement la création d’une pièce de verre commandée par une designeuse. Cet espace pédagogique nous a donné quelques clés sur la magie du verre. Nous avons aussi parcouru un jardin de verre poétique où l’on a croisé des herbes folles et des fleurs fantastiques.

La Verrerie a ouvert ses portes en 1978, créée par une famille de tradition verrière car l’Ile de France fût une grande région verrière : existaient les cristalleries de Clichy, Pantin, Saint Denis, Bercy. La verrerie d’Art de Soisy a été élue pour recevoir le label Entreprise du Patrimoine vivant, cette visite a donné sens a tous nos travaux de l’année.

Qu’en est-il de la réaction des élèves ?

« Incroyable ! Fantastique ! C’est fou ! … On est tellement contents de voir ça ! On a trop de chance ! ».

Pour terminer la journée, nous avons foulé les chemins de silice au cœur de la forêt féerique de Fontainebleau et avons admiré les rochers aux formes mystérieuses.

  • Mise en scène éphémère au restaurant sur la transparence

  • La verrerie d’art de Soisy sur École

  • La forêt féerique de Fontainebleau